الرئيسية / المقالات / Les Chaldéens sont le peuple authentique de l’Iraq

Les Chaldéens sont le peuple authentique de l’Iraq

Les Chaldéens sont le peuple authentique de l’Iraq

+ Louis Rafael Sako, Patriarche des Chaldéens

traduction mgr. Youssif Thoma

Il faut se rappeler que les Chaldéens sont les habitants originaux de la Mésopotamie et de l’Irak, leurs racines remonteraient à des milliers d’années. Ils ont eu un grand empire, avec Babylone comme capitale, et ont pris le contrôle de la Mésopotamie au septième siècle avant JC et se sont étendus au nord et à l’ouest. Ils ont un grand patrimoine culturel, religieux, qui est encore un témoignage jusqu’à ce jour. Par exemple, nous citons : les ziggourats, la Tour de Babel, l’Obélisque remarquable du code de Hammourabi, la Porte d’Ishtar, le Lion de Babylone, la ville d’Ur. Leurs ancêtres ont planté des vignes, des palmiers, des oliveraies, et surtout rendre le sol fertile pour du blé abondant. Ils ont excellé dans les domaines de l’irrigation, l’architecture, la musique, la poésie, la promulgation de lois et la science de l’astronomie.

Les Chaldéens et les Chrétiens apportèrent une contribution significative à la renaissance scientifique et littéraire de l’Irak moderne : l’administration, les écoles et ils ont été des spécialités en médecine, agriculture, ingénierie, construction, commerce, économie, écriture, imprimerie et le journalisme. Les familles chaldéennes occupaient une place importante dans la vie publique.

Au siècle dernier, le peuple chaldéen, comme d’autres composantes religieuses et nationalistes, a été soumis à de violents conflits, déplacements et massacres, comme cela s’est produit dans l’empire Ottoman, massacres appelés « Seferbirlik » entre 1915-1918, où quatre diocèses chaldéens ont été disséminés. Les chaldéens, avec d’autres minorisées ont été violentés et déplacés au cours des 50 dernières années à cause de l’enfer des guerres récurrentes. Les attaques sans précédent de mouvements islamistes extrémistes comme Al-Qaïda leur ont causé une déception et un sentiment d’insécurité, ils ont perdu confiance en l’avenir ce qui les a poussés à émigrer.

Ceux qui sont restés inébranlables ont maintenu leurs racines de longue date et se sont accrochés à leur patrie malgré l’échec des gouvernements successifs, qui étaient incapables à leur donner leurs droits. Par exemple, les livres d’histoire ou les programmes officiels ne mentionnent pas une seule ligne sur les Chaldéens et les Chrétiens et ce qu’ils ont offert à leurs frères les musulmans et les sacrifices pour leur patrie.

Bien que l’église n’est pas gênée directement par la politique, elle est fortement influencée par les changements politiques qui sapent les fondements du tissu social et la réalité démographique et économique, les politiciens ne tiennent pas compte des droits des chrétiens et leur égalité avec les autres citoyens (cf. la loi qui oblige les mineurs à devenir musulmans si l’un de leur parents passe à l’Islam). Afin que l’Eglise puisse jouer son rôle, et être l’incarnation de la conscience chrétienne dans le pays, il faut qu’elle soit capable de jouer son rôle actif en soutenant la cohésion nationale, en défendant les droits des personnes, la primauté du droit et en répondant de manière appropriée aux préoccupations et aux besoins de ses enfants. C’est ce qu’elle a fait lors du déplacement des chrétiens et des non-chrétiens de Mossoul et de la plaine de Ninive et ensuite par la restauration de leurs maisons pour qu’ils puissent y retourner.

Je constate, à l’instar des autres groupes ethniques que c’est un moment historique urgent, pour que les Chaldéens en particulier et les chrétiens en général portent leurs responsabilités dans le processus politique authentiquement et se libèrent des restes de la peur et de la mentalité coloniale. Cette conscience nationale et chrétienne devrait être aussi vitale que le sel et la levure pour porter de beaux résultats.

Comme responsable et père de ce peuple chaldéen, j’invite tout le monde, et en particulier les Irakiens Chaldéens, qui sont dans le pays ou à l’étranger à participer aux élections législatives le 12 Mai prochain, et à voter pour ceux qui sont appropriés à la patrie. Les élections sont une responsabilité nationale, éthique et chrétienne à faire en sorte que l’état civil moderne constitutionnel croit en pluralisme et préserve le patrimoine culturel et civilisationnel de toutes les composantes !

Mon conseil aux Chaldéens :

Je conseille aux militants chaldéens à bien réfléchir à la mise en place d’un seul parti politique au nom de « l’Alliance des Chaldéens » (Huyadha Kaldaya) comprenant tous les parties sur scène, et attirant de nouveaux cadres du parti et des compétences à la patrie ou à l’étranger loin de tout opportunisme et dépendance.

J’espère, par ailleurs, que les partis assyriens, syriaques et arméniens vont former une alliance forte, pour consolider la représentation des chrétiens à la Chambre des représentants et dans les activités politiques, pour qu’il puissent demander l’amendement de la constitution actuelle, afin que ses articles stipulent la reconnaissance explicite de notre existence et garantissent nos droits nationaux, religieux, politiques et culturels.

J’espère que ce projet vital sera adopté par l’Alliance des Chaldéens et sera parrainé par l’intervention de l’Église.

En conclusion, je ne vous cache pas que j’ai souhaité dans cette élection que les chrétiens entrent dans une liste unifiée car ensemble nous seront plus forts. Je l’ai cherché, mais il n’y avait pas de grande réaction chez certains à cause des agendas qui soutiennent certains partis ou suivent des intérêts privés !

شاهد أيضاً

الاحد الخامس من الرسل اليوم: هل نخضع للانبياء الكذبة او علينا ان نكون نحن انبياء العليّ؟

الاحد الخامس من الرسل اليوم: هل نخضع للانبياء الكذبة او علينا ان نكون نحن انبياء …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *